L’animation

Une fois encore, l’animation « professionnelle » est différente d’une animation de partie dans le cadre privé. Ce que l’on peut se permettre avec ses potes n’est pas forcément indiqué. Ça semble une évidence mais il faut le rappeler.

Concernant le public, il faut faire preuve d’une grande adaptabilité. Il peut s’agir d’enfants, de rôlistes exigeants, d’un enterrement de vie de jeune fille, de curieux, etc. Il faut donc adapter sa manière de jouer à chaque partie et surtout créer une alchimie dans un groupe. Avoir une certaine expérience dans les parties d’initiation dans les conventions de jeu est une excellente chose.

Pour ma part, je mets un accent particulier sur la présentation. J’essaye d’intégrer le plus d’aides de jeu possible, j’aime montrer de nombreuses aides de jeu et illustrations pendant la partie. J’aime également jouer dans un décor approprié et, si le thème du jeu et ma garde-robe s’y prêtent,  je me costume.

Avec vos amis, vous pouvez vous permettre de mener votre partie sans fioritures. Ils comprendront que vous n’aviez pas le temps et feront abstraction. Lorsque vous êtes engagés, c’est une autre affaire. Il n’est pas acceptable de se préparer à la dernière minute et de s’excuser pour un retard.

Je crois que si l’on prétend recevoir une rétribution, il faut se montrer professionnel. Cela vaut particulièrement lors de l’animation, mais aussi pour les autres phases.

Retour à l’article racine « Animateur de jeu de rôle – les 6 étapes importantes »

Article précédent « La préparation »

Article suivant « Le service après-vente »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>